L’histoire

Ainsi, depuis 1306, année de sa création par les sénéchaux Guillaume de Rabastens et Jean de Trie, Rabastens de Bigorre a mis en place plusieurs marchés: produits maraîchers, volailles, cochons et bovins, sous les différentes halles de la ville.

En 1901, le marché aux bestiaux s’installe sous la halle de la place du Foirail pour prendre, en 1982, sa place définitive au Parc du Val d’Adour, sur un terrain de 15 hectares dont 1,20 hectare de halles dédiées aux veaux et aux gros bovins.

Depuis 1982, le marché se situe au Parc du Val d’Adour, à la sortie nord-est de la ville. Il est composé de deux halles couvertes, d’un bâtiment administratif, le tout sur un terrain de douze hectares avec une entrée à péage et un vaste parking.

Le marché se déroulez tous les lundis matins, sans oublier les deux foires annuelles, les quatrièmes jeudis des mois de septembre et de janvier.

Le marché était de « gré à gré », les ventes se faisaient directement entre le vendeur et l’acheteur.

Nouvelle Structure

Véronique
Thirault

Présidente de la SEMOP

En janvier 2021, la commune de Rabastens de Bigorre a fait le choix d’une création d’une SEMOP, société d’économie mixte à opération unique, afin de moderniser et développer l’activité du marché aux bestiaux.

Dorénavant, le marché aura lieu les mardis avec un système de vente à la criée avec garantie de paiement.

Organigramme

0
Animaux adultes

Capacités d’accueil dans le Parc du Val d’Adour

0
Taille de la halle

Équipée de stalles en béton 

0
Parcs Ovins

Capacité maximale 61 parcs ovins après modification

0 ha
Superficies du parc

et 13 ares sur tout le Parc du Val d’Adour